Vautour fauve posé sur un rocher, aux ailes déployées à moitié ©P.Dunoguiez - Parc national des Pyrénées
Vautour fauve posé sur un rocher, aux ailes déployées à moitié ©P.Dunoguiez - Parc national des Pyrénées

Identification

Le Vautour fauve est un des plus grands rapaces de France, aisément identifiable par son vol plané lent.

  • Silhouette : longues et larges ailes, courte queue carrée sombre et collerette blanchâtre.
  • Plumage : fauve. Tête couverte de duvet blanc.
  • Poids : 6 à 10 kg
  • Envergure : 242 à 280 cm
     

Habitat

Le Vautour fauve niche dans les falaises.

 

Comportement

Le Vautour fauve vit en colonies regroupant parfois plusieurs dizaines d’individus.

 

Régime alimentaire

Espèce nécrophage, le Vautour fauve se nourrit quasi-exclusivement de bêtes mortes telles que moutons, vaches et chèvres qu’il trouve dans les estives, mais aussi d’animaux sauvages. Sa vue perçante lui permet de repérer les cadavres à haute altitude. De par sa présence, le Vautour fauve contribue à l’élimination des carcasses en montagne (et en plaine autrefois).

 

Reproduction

Chaque couple de Vautours fauves pond un œuf par an, en janvier-février, qui donne naissance, environ deux mois après, à un jeune que ses parents élèvent en lui régurgitant de la nourriture au nid. Son premier vol aura lieu en juillet – août. L’automne venu, commence alors pour lui une migration de 3 ou 4 ans qui le mène dans le sud de l’Espagne ou en Afrique. Le Vautour fauve reviendra ensuite vers les Pyrénées.

 

Préservation

Depuis 1993, un programme de baguage de jeunes vautours permet d’obtenir des renseignements intéressants sur la croissance des jeunes, leur départ du nid et leur comportement migratoire. C’est l’espèce qui a le plus bénéficié de la protection, près de 800 couples étant présents dans les Pyrénées françaises, dont 350 sur le Parc national des Pyrénées. Le Vautour fauve a été réintroduit dans les Cévennes, les Alpes du sud et le Vercors.

Imprimer

Sous navigation