Un cerf dans la brume avec de grands bois ©C.Cuenin - Parc national des Pyrénées
Un cerf dans la brume avec de grands bois ©C.Cuenin - Parc national des Pyrénées

Identification

  • Nom scientifique : Cervus elaphus
  • Silhouette : De grande taille
  • Pelage : brun roux (en été) à gris brun (en hiver). Museau noir.

Habitat

En été et à l’automne, le cerf monte en altitude, fréquentant les bordures forestières supérieures et sortant à l’automne sur les clairières ou pré-bois clairs, où les mâles s’affrontent lors du brame pour la conquête des femelles. En hiver, le cerf redescend dans les vallées, restant en sous-bois et consommant l’écorce et les feuilles. Les bois tombent au printemps et repoussent pour l'automne.

Comportement

Le cerf fait preuve d’adaptation à la montagne même si le manteau neigeux en hiver lui pose quelques soucis de circulation. Localement, ses populations peuvent atteindre de bonnes densités et son impact sur le milieu forestier peut être notable.

C’est un animal qui vit en solitaire ou en petit groupe familial mené par la biche. Il est surtout crépusculaire et nocturne mais peut se rencontrer aussi en plein jour, notamment en automne.

Régime alimentaire

Surtout des graminées et autres plantes herbacées ; feuilles, bourgeons et pousses des arbustes et arbrisseaux.

Reproduction

Rut en septembre et octobre. Mise bas en mai et juin. Gestation 225 à 245 jours. Une portée annuelle d’un faon. Sevrage à 6/10 mois. Seule la biche s’occupe du faon.

Observation

Le printemps, on voit sortir le cerf sur les prairies en bordure de forêt où il peut être facilement observé.

Vous observerez la marque de son passage par ses empreintes au sol : des empreintes longues et ovales, avec souvent la marque des deux doigts à l’arrière du sabot. Les pinces des antérieurs dessinent un V, elles sont plus écartées que celles des postérieurs.

Ses crottes, oblongues, noires et terminées à un bout par une petite pointe et à l’autre par un petit creux, sont également faciles à identifier.

Préservation

Autrefois présent dans les vallées pyrénéennes mais exterminé par la chasse, le cerf est en voie de recoloniser le massif suite aux lâchers effectués depuis près de 30 ans et aussi aux arrivées d’animaux en provenance d’Espagne.

Ce grand ongulé colonise maintenant la vallée d‘Aure et celle d’Argelès, une petite population étant aussi présente en Ossau. Des individus sont régulièrement observés dans les autres vallées.

Imprimer

Sous navigation