"Il faut y croire, il y a beaucoup à faire et il y a un monde qui s’ouvre où il faut restaurer la cohabitation entre l’homme et son environnement"

Quand on a rêvé de ça pendant 30 ans, c’est très difficile de passer du rêve à la réalité, j’ai un peu craqué à l’intérieur. Et surtout, par rapport aux jeunes qui vont devoir nous remplacer, lever le flambeau, avoir des idées nouvelles, être créatifs, il faut y croire, il y a beaucoup à faire et il y a un monde qui s’ouvre où il faut restaurer la cohabitation entre l’homme et son environnement et énormément de projets magnifiques à mettre en place, donc place aux jeunes. Les espagnols nous ont aidés, ils ont mis autant de conviction que nous et pour eux c’était remettre des bouquetins dans les Pyrénées, les Pyrénées en tant qu’entité biologique naturelle sans frontière. 

Jean-Paul Crampe , Chargé de mission Bouquetin au Parc national des Pyrénées

Imprimer

Sous navigation