Un mâle explorateur !

Publiée le

Le suivi des bouquetins dans les Pyrénées

Cela fait maintenant plus d’un mois et demi que les premiers bouquetins ibériques ont retrouvé les montagnes ariégeoises. Le suivi effectué par les techniciens du Parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises, de la Fédération des chasseurs et de l’Association de chasse d’Ustou apporte de nombreuses informations. Couplé au suivi satellite, grâce aux colliers GPS qui équipent les animaux, ces renseignements permettent de connaître les déplacements des bouquetins et de surveiller leur découverte du massif Pyrénéen.

 

A ce jour plus de 36 observations directes ont permis de s’assurer de la bonne santé des bouquetins. Ils restent cantonnés de préférence à leur habitat de prédilection que sont les barres rocheuses, falaises et pierriers. Cela implique qu’ils sont régulièrement dans des secteurs difficiles d’accès pour les observateurs.

Les localisations satellite ont permis de suivre les déplacements des animaux et de retracer leurs explorations. Si certains bougent très peu depuis les jours de lâchers d’autres ont effectué de grands déplacements.

 

Le parcours de l'explorateur

C’est notamment le cas du mâle de 7 ans qui a effectué deux excursions sur le versant espagnol à plus de 12kms du Cirque de Cagateille. Sa première escapade l’a mené vers le Mont-Rouch sur la crête frontière ; la seconde escapade l’a conduit droit vers le sud. A chaque fois il est revenu vers ses congénères. Il se trouve maintenant sur les hauteurs du cirque à plus de 2500m d’altitude. Un couple formé par une femelle de 4 ans et un mâle de 5 ans est également parti visiter le Cirque d’Anglade sur la commune de Couflens. Ils sont revenus, eux aussi, sur leurs précédents quartiers avant de rejoindre les bouquetins restés plus sédentaires.

 

Des promenades de bonne augure

Sur les 21 bouquetins, 20 sont restés dans le Cirque de Cagateille ou à proximité. Une femelle est en exploration plus à l’est, sur la frontière andorrane. Des observations à vue, réalisées le 16 septembre, ont permis de constater son comportement et son état satisfaisants.

 

Cette répartition est de bon augure pour la suite puisque, d’ici moins de 2 mois, la période du rut devrait commencer. L’automne s’annonce d’ores et déjà riche d’enseignements pour les observateurs !

 

Fiche d’observation du bouquetin

 

Contacts Bouquetin ibérique - Ariège :

Parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises

Yannick Barascud & Jordi Estèbe

05.61.02.71.69 / 07.89.29.12.59