Un couple fidèle

Publiée le

L'automne dans les Pyrénées ariégeoises

En montagne, depuis la fin septembre, les températures chutent et les couleurs changent. Le vert laisse place à toutes les teintes de roux, marron, jaune et les arbres commencent à perdre leurs feuilles. Le cirque de Cagateille prend petit à petit ses couleurs d’automne. Les bouquetins continuent leur découverte des Pyrénées ariégeoises avant la période du rut qui réserve son lot d’interrogations et de surprises pour les techniciens en charge du suivi au Parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises et à la Fédération des chasseurs de l’Ariège.

 

Les secteurs situés de part et d’autre du site de lâcher, occupés depuis le début par des Bouquetins ibériques, semblent confirmer leur rôle de « point d’attache ». Bien évidement, la prudence est de rigueur puisque les bouquetins n’ont pas encore établi leurs domaines vitaux. Plusieurs bouquetins partis en exploration sur les sommets alentours ont rejoint les plus sédentaires qui n’ont pas quitté ces sites depuis le mois d’août. Parmi les bouquetins « casaniers », on trouve les deux jeunes de 2 ans (un mâle et une femelle) ainsi qu’une femelle de 9 ans. Deux noyaux de respectivement 5 et 4 animaux semblent se former.

 

Les autres animaux se situent à proximité du cirque de Cagateille. 2 se trouvent sur les hauteurs du cirque. C’est notamment le cas du mâle explorateur de 7 ans ; il est revenu sur le site qu’il avait sélectionné à la suite du premier lâcher du 30 juillet. D’autres prospectent en périphérie d’Anglade ou le versant espagnol.

C’est le cas d’un « couple » de bouquetin fidèle depuis le premier jour. En effet, une femelle de 4 ans et un mâle de 5 ans ne se sont pas quittés depuis leur lâcher.. Après être restés vers le Marterat, ils sont partis explorer le cirque d’Anglade avant de revenir sur leurs pas. Ils ont ensuite longé le cirque de Cagateille par la ligne de crête frontière pour venir vers le vallon du Fouillet. C’est là que le technicien en charge du suivi pour le Parc naturel régional a pu effectuer la première observation de ce couple et prendre la photo qui illustre ce bulletin de santé. Ils y ont séjourné 4 jours avant de basculer versant espagnol où ils se trouvent toujours.

 

Contacts Bouquetin ibérique - Ariège :

Parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises

Yannick Barascud & Jordi Estèbe

05.61.02.71.69