Premiers flocons pyrénéens pour les bouquetins

Publiée le

Premiers flocons

La neige a fait son apparition sur les sommets en début de mois de novembre sur les secteurs occupés par les bouquetins. Cette première chute a été suivie avec attention par les techniciens du Parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises et de la Fédération des chasseurs de l’Ariège. Le premier constat est que ces prémisses hivernales n’ont pas perturbé outre mesure les bouquetins puisqu’aucun déplacement significatif n’a été observé. Des chutes de neige plus conséquentes seront donc nécessaires pour pousser les bouquetins vers leurs quartiers hivernaux.

 

Le suivi sur le terrain et le suivi GPS ont permis aux techniciens de mettre en évidence des regroupements d’individus.

Le groupe le mieux formé à ce jour est constitué de 3 femelles, de 7 à 9 ans, et de 2 jeunes mâles âgés de 2 et 3 ans. Un second groupe est quant à lui formé de 3 mâles de 6, 4 et 3 ans. La jeune femelle de 2 ans les accompagne après être restée seule durant plusieurs semaines. 2 couples sont également formés. Il s’agit du couple fidèle formé par le mâle de 5 ans et la femelle de 4 ans. Le second est plus récent et se situe sur la crête frontière. Il est constitué de la femelle solitaire de 8 ans qui a été rejointe il y a peu par le beau mâle de 7 ans.

 

Ces rassemblements sont très intéressants puisqu’ils sont à mettre en lien avec la biologie du bouquetin. Les mâles et les femelles se regroupent pour la période du rut qui débute en novembre et dure jusqu’à fin décembre-début janvier. Au cours de cette période, les mâles peuvent effectuer de nombreux déplacements à la recherche de femelles réceptives. Afin de s’assurer les faveurs d’une femelle, les mâles doivent assoir leur statut social. Celui-ci est fonction du poids et de la taille des cornes des mâles et, si cela ne suffit pas, ils se départagent au cours de combats parfois spectaculaires. Les deux rivaux se cabrent et se donnent de violents coups de tête jusqu’à ce que l’un des deux protagonistes abandonne.

 

Ces regroupements sont encourageants pour la suite puisqu’ils laissent présager des mises-bas au printemps !

Les autres bouquetins restent plus statiques et ne montrent pas encore de comportement visant à rejoindre leurs congénères.

Les techniciens en charge du suivi ont pu observer 20 des bouquetins lâchés cet été afin de s’assurer de leur bon état sanitaire avant d’entrer dans la période hivernale. Seul un mâle de 6 ans n’a pas encore été observé mais ses déplacements réguliers (suivis grâce au collier GPS) attestent qu’il est en forme.

 

Contacts Bouquetin ibérique - Ariège :

Parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises

Yannick Barascud & Jordi Estèbe

05.61.02.71.69